mardi 18 mars 2008

La maturité du silence

Quand je n’aurai plus d’âge
S’en viendront les dernières pages
Quand le temps aura atténué
La surface et les insuccès
Quand il suffira d’un sourire
Du bout des yeux pour tout dire
La maturité du silence
Remplira de sa présence
Ma personne et ses inconséquences
Marquera de son empreinte
Toute ma conscience
Non feinte

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Silence ému.. ;-)

Tisseuse a dit…

Anonyme > alors je suis émue aussi....avec toi ;-)

Anonyme a dit…

Le "Quand il suffira d'un sourire
du bout des yeux pour tout dire" me parle beaucoup, beaucoup ;-)
0-plus

Tisseuse a dit…

O-plus > je sens déjà ton sourire silencieux ;-)

brigetoun a dit…

je n'ai plus d'âge mai n'ai toujours pas appris le silence

Tisseuse a dit…

bien sûr, Brigetoun, ce n'est qu'un texte, et un souhait d'apprendre
mais pas un silence qui enferme, bien sûr

merci de ta visite ;-)

Estourelle a dit…

Quelqu'un un jour a dit a quelqu'un dans un hôpital:
"J'aime entendre votre sourire!"

Tisseuse a dit…

Estourelle > j'aime vraiment cette écoute là de la vie ;-)

caro_carito a dit…

Tssss si tu me prends par les sentiments... je t'ai envoyé une petite réponse / l'ignorance de Kundera... Tu verras qu'en fait il dit les mêmes choses... J'avoue lui comme écrivain j'aime bcp

Tisseuse a dit…

ah Caro_carito, j'aime aussi Kundera ;-)
j'ai réagi au premier degré sur le sujet, c'est tout