lundi 29 décembre 2008

Conte de Noël, deuxième partie


- Bonjour la compagnie ! Vous n’auriez pas un petit boulot saisonnier pour moi, ou un peu d’intérim, le temps que je me refasse une cagnotte, m’achète des habits chauds et convenables pour la saison, on se gèle dehors !
- Mais, Ma…..mademoiselle, où vous croyez-vous ici, ce n’est pas l’agence pour l’emploi des délurées, c’est une maison sérieuse et légendaire…répond Hans courroucé.
- Bon, écoute, mec, je veux parler au patron. Je viens de me faire jeter par la Reine des neiges, parce que soi-disant je commence à être un peu trop mignonne et pourrais lui faire ombrage un jour. Mais je suis une lutine respectable, et je peux très bien me rendre utile. Heu…je ne sais pas moi….par exemple vous donnez des conseils en matière de filles, et de fringues pour poupées, en maquillage, en nouvelles danses, et chanteurs sexy. Enfin, des trucs chouettes quoi !
- Ah bon, vu sous cet angle….marmonne Hans (qui a plutôt la vue sur le corsage de la demoiselle)….Mais, pas la peine d’embêter le Père Nono pour ça, c’est moi qui supervise tout ici. Alors, magne-toi, et prend un manteau rouge, là, vers la cheminée. Je t’emmène afin que tu aides les préposés aux lettres. Il y a encore des tas de réponses à faire aux gosses. Ca te convient ?
- Très bien, ça me va parfaitement ! C’est quoi ton petit nom ?
- Heu…Hans, et toi ?
- Féériale !
- Ca te va comme un gant !

Jour après jour, Hans se met à passer le plus de temps possible auprès de Féériale. Il ne jure plus que par son petit nez trognon, ses moues coquines, et ses éclats de rire. Son Noël en est transformé. Il sifflote en travaillant, et remplit le traîneau en deux temps trois mouvements, sans aucun mouvement d’humeur, contrairement à son habitude.
Le soir du 24 décembre, pendant que le Père….entamera sa tournée, il a prévu un petit repas aux chandelles pour Féériale et lui. Et il lui a préparé une surprise : un voyage pour deux dans les étoiles. Il espère que ses yeux vont briller et qu’elle lui dira oui. Ainsi sa vie pourra décoller !
--------------------------------------------------------------------------
(ce texte répond à la consigne hebdomadaire des Impromptus)

2 commentaires:

pandora a dit…

Ah l'amour ;-)
Un joli cadeau de Noël pour Hans en tout cas, il a de la chance ;-)
Bon réveillon Tisseuse ;-)

Tisseuse a dit…

bon réveillon à toi aussi, Pandora ;-)

oui, l'amour toujours : le plus beau des cadeaux :)))