jeudi 19 février 2009

Monet, l'oeil impressionniste


Durant notre week-end parisien, nous sommes allés au Musée Marmottan voir l’exposition : Monet, l’œil impressionniste

Outre le fait de rassembler en un seul lieu parmi les plus belles œuvres de Claude Monet, tout le mérite de cette exposition en revient à nous montrer comment le travail du peintre a pu être perturbé-enrichi par son handicap visuel (profonde atteinte de cataracte). A côté de certaines toiles, des photographies travaillées par des scientifiques essayaient de nous faire approcher ce que devait voir Monet de ses tableaux : c’est-à-dire quelque chose d’informe, aux contours assez flous, dans des teintes assombries et déformées (les verts devenant plutôt des rouges sombres terreux et boueux).
A en discuter avec mon homme, nous en avons conclu qu’il était lui-même plus attiré par les tableaux de Monet peints dans les teintes bleues, trouvant les verts plus tristes. Etant daltonien, il a habituellement tendance à voir la couleur vert-sapin en bordeaux.

Mais ce qui est très impressionnant, c’est de se dire que l’artiste a transcendé son problème de vision, soit en essayant d’approcher de mémoire ce qu’il voulait rendre sur la toile, soit en intégrant sa nouvelle vue à son art.
Quoi qu’il en soit, et malgré les différentes opérations oculaires subies, Monet à la fin de sa vie n’a pas vu ses toiles telles que nous les voyons aujourd’hui. Je trouve cela assez troublant, car il n’a pas pu approcher ses chefs d’œuvre comme nous le faisons : quelle frustration cela a dû représenter pour lui qui, toute sa vie, a travaillé les pigments et la couleur tel un véritable alchimiste !

14 commentaires:

wictoria a dit…

nous ne pouvons être qu'impressionnés...

estourelle a dit…

Cela fait penser à Beethoven qui écrivait sa musique sans l'entendre!
ça a du être vraiment super cette expo!!

Tisseuse a dit…

Wictoria > très impressionnant en effet

Estourelle > oui, j'ai tout de suite pensé à l'exemple musical de Beethoven
un grand écho sur cette notion de vision de couleurs et de ressentis avec le poème "Reflets" que tu publies aujourd'hui sur ton blog http://estourelle.blogspot.com/

Estourelle a dit…

Oui il y a correspondance écho et résonnance :)
(La photo des reflets a été prise le long de la rivière "La Coise"
près de St Médard)

Tisseuse a dit…

Estourelle > finalement, tout se rejoint : Saint Médard, une partie des origines familiales de mon homme, comme une de ses sources :)))

Servanne a dit…

ça c'est le génie oui ! L'oeuvre transcende tout même l'auteur aussi grand fut-il !
Ah un si grand impressionniste ! comme tu as dû te régaler Tisseuse !

Tisseuse a dit…

Servanne > oui, l'oeuvre dépasse tout et tout le monde, même l'artiste

vince a dit…

Beethoven!! certains ont dit qu'il était tellement sourd qu'il pensait faire de la peinture. mais ce sont des conneries.

Sait tu Tiss (oui tu dois le savoir) que Monet a fait plusieurs tableaux sur le même sujet traité de couleur différente? La meule de foin, les peupliers, la cathédrale de Reims, les Nymphéas, le pont japonais et bien d'autres encore.

C'est avec ses tableaux que je me suis perfectionné. Avec Gauguin.
Tous deux avaient des façons particulières de travailler et en essayant de les copier on apprend beaucoup.
A plus

Tisseuse a dit…

Vincent > l'expo t'aurait plu parce que justement il y avait parfois côte à côte 2 toiles sur le même thème (comme celles que tu viens de citer)

bonaventure a dit…

Je connais depuis longtemps ce musée et l'ai apprécié, une expo qui démontre la vitalité du peintre qui malgré son handicap a peint toute sa vie. Pour un peintre perdre sa vue est une catastrophe.

Tisseuse a dit…

Bonaventure > cela ne m'étonne pas que ce thème te touche
car comment créer lorsqu'on est diminué ? quelle force, et foi lui a-t-il fallu ?

laura a dit…

Un de mes options de viste lors de mon séjour parisien mais j'ai choisi Séraphine, Maillol et l'avant-garde russe

Tisseuse a dit…

Laura > j'aurais bien poursuivi selon ton programme, mais nous devions composer avec notre fille qui a 9 ans et demie, et qui a bien supporté cette expo, et la visite d'une partie du Louvre

vince a dit…

j'en suis persuadé.
bises